2014 - Édition précédente

2014

Palmares

Programme

Jury

Off

Galerie

14

au

17

avril

2014

Voir la bande annonce

édito

Val d’Isère a l’immense plaisir d’accueillir la confrérie des aventuriers explorateurs pour une nouvelle édition du festival « Aventure & Découverte ». Ils nous arrivent les sacs chargés d’histoires fabuleuses, de défis sportifs et d’extraordinaires voyages, qui nous racontent avant tout des aventures humaines. Au fil du temps, le festival est devenu un rendez-vous attendu avec impatience par tous les spectateurs qui viennent y puiser de quoi nourrir des rêves ou construire des projets. Les 11 films qui composent la sélection de la 18ème édition ne nous décevront pas. Présentés par les aventuriers, réalisateurs, producteurs, ils feront souffler sur Val d’Isère les grands vents de l’audace et de l’exploration. Au Kirghizistan, en Norvège, au Chili, au pied de l’Himalaya, partons à la rencontre de ces aventuriers, aux quatre coins de notre planète. Un grand merci à toutes celles et ceux qui nous font ce cadeau !

Palmares

Aigle d'Or de l'Aventure 2014

SUR LE FIL DE DARWIN

Réalisation : Jeanne Delasnerie & Jean François Didelot

Voir la bande annonce

Six alpinistes français, membres du GMHM (Groupe Militaire de Haute Montage basé à Chamonix), ont réalisé une première mondiale: La traversée de la cordillère de Darwin, en Terre de Feu.
Cette expédition était jusque-là réputée impossible.

Pendant 30 jours, ils ont filmé leur progression incertaine et extrêmement dangereuse sur ces glaciers du bout du monde, soumis aux pires conditions météorologiques de la planète, où ils ne pouvaient compter sur aucun secours.

Comment, seuls au monde, ont-ils réussi là où toutes les tentatives précédentes avaient échoué ?
Grâce à ce document exceptionnel, dévoilant des paysages uniques et grandioses, ils nous invitent à vivre de l’intérieur cette aventure humaine au cœur de l’une des dernières régions inexplorées du monde.

Prix Alain Estève 2014

STAND

Réalisation : Anthony Bonello & Nicolas Teichrob

Voir la bande annonce

STAND transporte le spectateur dans un voyage le long des eaux de la côte Ouest de la Colombie-Britannique.
Son littoral splendide, son écosystème vierge et ses modes de vie riches en culture et en histoire sont menacés par le projet d’oléoduc Northern Gateway de la société Enbridge.

A travers le regard et l’engagement de Norm Hann, stand-up paddler aventurier, d’une classe de lycéens autochtones qui construisent leurs propres planches de stand-up paddle en signe de protestation, et du surf époustouflant de Raph Bruhwiler, on découvre la richesse de ce peuple, du paysage et de la faune sauvage de cette région qui serait gravement impactée en cas de marée noire.

STAND vous emmène au cœur du sujet et à chaque coup de pagaie, dévoile un peu plus l’âme de la côte Ouest de la Colombie-Britannique.

Prix Espoir CMC 2014

THE BOY WHO FLIES

Réalisation : Benjamin Jordan

Voir la bande annonce

Le parapentiste canadien Benjamin Jordan poursuit ses rêves en se rendant au Malawi pour apprendre aux enfants les joies du cerf-volant.

C’est là qu’il rencontre Godfrey, un jeune homme qui a toujours rêvé de voler en parapente, malgré son manque de moyens. Ce binôme singulier parcourt le pays en vélo et construit des cerfs-volants avec les jeunes en les encourageant à suivre leurs rêves quel que soit le défi.

Pour le premier vol de Godfrey, leur choix se porte sur le plus haut sommet du Malawi, d’où ils veulent tenter de décoller après plusieurs semaines d’entraînement au sol. Cela fera de Godfrey le premier parapentiste du Malawi.

Grand Prix du Public 2014

Chinajam

Réalisation : Evrard Wendenbaum

Voir la bande annonce

Dans leur quête infinie de grandes parois vierges, les aventuriers-grimpeurs Sean Villanueva O’Driscoll, Nicolas Favresse, Stéphane Hanssens et Evrard Wendenbaum, se sont dirigés en septembre 2013 vers une vallée reculée du massif des Monts Célestes à la frontière Sino-Kirghize.
Là-bas, après deux semaines d’exploration et de portage, puis deux semaines passées en paroi dans des conditions sévères, ils ont gravi en libre, pour la première fois, les 1200 mètres du gigantesque pilier sud-est du Kyzyl Asker, culminant à 5842 mètres d’altitude.

Ce film retrace l’aventure démesurée de cette ascension.
Mais au-delà de la performance, c’est aussi l’état d’esprit, l’humour (belge) et les incroyables sessions musicales en paroi de ces grimpeurs qui font de ce film un divertissement savoureux.

Prix spécial Ushuaïa TV 2014

Le Cœlacanthe Plongée vers nos origines

Réalisation : Gil Kebaïli

On croyait le cœlacanthe disparu depuis 65 millions d’années, jusqu’en 1938 où un individu a été retrouvé dans les filets d’un pêcheur !
Mais ce colosse de deux mètres, rare et inaccessible, est resté encore caché un demi-siècle avant qu’un sous-marin en ramène les premières vidéos en 1985.

Il est considéré comme la plus grande découverte zoologique du XXème siècle. En 2010, le biologiste marin et photographe Laurent Ballesta a réussi à l’approcher en plongée autonome, prouvant ainsi qu’il est accessible grâce à ces nouvelles technologies.

En 2013, il y retourne, appuyé par une équipe scientifique internationale composée de généticiens, paléontologues et biologistes, afin d’étudier et percer les mystères du cœlacanthe, preuve vivante de la sortie des eaux il y a 370 millions d’années, marquant le passage des poissons aux premiers vertébrés terrestres à quatre pattes.

A plus de 120 mètres de fond, ces plongées techniques et éprouvantes vont permettre pour la première fois de réaliser des observations et des expériences scientifiques au contact de cœlacanthes vivants.
Un voyage dans le temps….

Sylvain TESSON et l’équipe du Festival vous donnent rendez-vous du 20 au 24 avril 2020 pour la 24ème édition. 11 nouveaux films et un nouveau prix : mise en lumière des lettres avec un Prix Littéraire de l’Aventure & Découverte.

Films en compétition

lundi14avril
FORGOTTEN ISLAND
Horaire18 H 15
RéalisationAdi Geisegger
LangueVOSTFR
Durée37 min.
THE SUN TRIP
Horaire19 H 30
RéalisationFlorian Bailly
LangueVOSTFR
Durée60 min.
MISSION ANTARCTIC
Horaire21 H 15
RéalisationGuido Perrini
LangueVOSTFR
Durée39 min.
mardi15avril
SCANDINAVIE, l’appel du nord
Horaire17 H 30
RéalisationLaurent Joffrion
LangueVF
Durée52 min.
THE BOY WHO FLIES
Horaire19 H 30
RéalisationBenjamin Jordan
LangueVOSTFR
Durée45 min.
SUR LE FIL DE DARWIN
Horaire21 H 00
RéalisationJeanne Delasnerie & Jean François Didelot
LangueVF
Durée90 min.
mercredi16avril
L’ECOLE DU BUSH
Horaire17 H 30
RéalisationLuc Marescot et Olivier Chasle
LangueVF
Durée52 min.
ALONE ON THE RIVER
Horaire19 H 30
Réalisation Stéphane Pion
LangueVOSTFR
Durée38 min.
Le Cœlacanthe Plongée vers nos origines
Horaire21 H 00
RéalisationGil Kebaïli
LangueVF
Durée90 min.
jeudi17avril
Chinajam
Horaire17 H 30
RéalisationEvrard Wendenbaum
LangueVF
Durée55 min.
STAND
Horaire19 H 30
RéalisationAnthony Bonello & Nicolas Teichrob
LangueVOSTFR
Durée48 min.

Maître de Cérémonie

Edito de Sylvain Tesson

Le festival du frisson

La société du spectacle dopée par la globalisation  veut  nous  soumettre  aux  lois du supermarché et nous ligoter dans le corset des régulations modernes. Heureusement, il y a une alternative à cet avenir mortifère : l’aventure ! Elle est le contre-poison à ce cocktail de prévoyance, de consumérisme et de modération que les laborantins marchands et les sorciers technocrates nous préparent sur leurs paillasses. L’aventure pourvoie les vertus que les gestionnaires du «parc humain» (pour reprendre la terrible expression du philosophe allemand Peter Sloterdijk) s’emploient à combattre de toutes leurs forces administratives : la responsabilité individuelle, l’imprévu de l’existence, l’audace morale et physique. L’aventure apporte le danger : un marin avouait, l’autre jour, à la radio, que dans une perspective purement juridique, la course du Vendée Globe, avec ses esquifs jetés dans la broyeuse des quarantièmes rugissants, n’était pas une manifestation légale. L’aventure exhorte à la curiosité, elle invite à se détourner des écrans pour regarder par la fenêtre. Elle est un moyen ardu d’accéder à l’essentiel, elle prétend que les explications officielles ne sauraient être tenues pour acquises. Une force qu’on appelle la curiosité empêche les cœurs aventureux de se contenter de ce qu’ils ont appris. La géographe Florence Trystram avait campé dans l’un de ses livres le bel archétype de l’homme préhistorique, père de tous les aventuriers, à qui il avait pris un jour l’idée de quitter la tribu, de franchir le halo rassurant du feu de bois et de s’enfoncer dans les ténèbres. Il étanchait ainsi cette soif inextinguible de l’homme : connaître ce qui se cache derrière un horizon. Le festival de Val d’Isère accueille pendant quatre jours tous les descendants, les fils spirituels de ce « premier aventurier », cet homme qui voulait en savoir plus et sentir dans sa chair passer le frisson de l’inconnu… Ils sont marins, alpinistes, scientifiques, chercheurs ou simples voyageurs. Nous espérons ardemment que les frissons qu’ils éprouvent devant la beauté et les mystères du monde se transmettront dans les rangs du public avalin !

S.T.

Le Président de Jury

Luc Jacquet

Luc Jacquet est né à Bourg-en-Bresse en 1967. Dès son enfance, il passe son temps à arpenter les montagnes de l’Ain. Comme il le dit lui-même, il aime “vagabonder”, se perdre dans les bois, c’est là qu’il apprend le bonheur de se fondre dans la nature pour observer le monde secret des animaux et des plantes au fil des saisons. Luc est attiré par l’approche scientifique : il obtient une maîtrise de biologie animale et un DEA en gestion des milieux naturels montagnards. C’est dans le cadre de sa formation scientifique qu’il a l’opportunité d’un premier voyage en Antarctique pendant quatorze mois. À vingt-quatre ans, il part ainsi en mission d’ornitho-écologie polaire pour le CNRS et séjourne à la base française Dumont d’Urville. C’est là qu’il découvre sa passion pour l’image et commence sa carrière de cameraman, puis de réalisateur de documentaires animaliers. De ces différents séjours autour du sixième continent naît son premier long métrage de cinéma, La Marche de l’empereur, l’histoire du peuple des manchots empereurs survivant au climat le plus extrême de la planète. Incroyable succès et multi- primé, le film est récompensé par l’Oscar du meilleur film documentaire à Los Angeles en 2006. Après le succès mondial de ce premier film, Luc Jacquet réalise un autre projet qui lui tient à cœur depuis longtemps : Le Renard et l’Enfant. Fort de ces deux consécrations, Luc Jacquet s’engage davantage en faveur de la préservation de l’environnement : en 2010, il lance l’association Wild-Touch, et met son savoir-faire, l’image et l’émotion, au service de la protection de la nature. Un premier projet nait de sa rencontre avec le botaniste Francis Hallé : sensibiliser le grand public à la beauté et à l’importance des forêts tropicales primaires. Le long-métrage Il était une forêt sort en novembre 2013, accompagné d’expositions artistiques, d’une collection de livres, d’une plateforme d’immersion, d’un programme pédagogique. Il était une forêt est nommé aux Césars 2014 dans la catégorie « Meilleur film documentaire ». Luc Jacquet poursuit l’aventure en 2014 aux côtés du glaciologue Claude Lorius dans le cadre d’un projet plurimédias : La glace et le ciel.

Laurent Bignolas

Journaliste

Laurent Bignolas

Journaliste

Il a parcouru 80 pays et territoires associés, arpenté les flancs des plus vastes massifs montagneux du monde (l’Himalaya, la Cordillère des Andes), traversé deux fois l’Atlantique à la voile, plaisanté avec les indiens d’Amazonie, les peuples du Sahara et ceux du grand Nord, survolé les lacs africains et ceux d’Amérique du Nord, pris des petits-déjeuners dans le Bush australien ou au cœur des townships, pagayé sur le fleuve Zambèze, entre hippos et crocodiles, mushé un attelage de douze chiens entre banquise et calotte glacière, pêché la langouste dans le Pacifique, testé les chemins de fer les plus rustiques, exploré l’île de Robinson Crusoé, franchi la frontière entre l’Oural et la Sibérie à cheval, traversé les plus belles réserves africaines, gravi et descendu les plus hautes dunes du monde, approché les fauves et affronté la bêtise humaine, tout en se faisant des copains sur tous les continents ! Après avoir présenté entre autres, les JT et le 19/20 sur France 3, l’émission « Faut pas rêver » pendant dix ans, il anime désormais sur France Ô, les émissions « Ô bout du monde » et « Les Aventuriers d’Explô ».

Aurore Asso

Réalisatrice

Aurore Asso

Réalisatrice

Elle aime voyager à travers les saisons et les paysages, les peuples, toujours en recherche d’inspirations nouvelles pour écrire, filmer, créer un parfum. En 2008, elle reprend ses études dans une école de journalisme. Aujourd’hui réalisatrice de documentaires, elle poursuit un idéal : écrire avec des images et transmettre une énergie nouvelle, éveiller nos consciences à des problématiques culturelles et écologiques, témoigner de la valeur du temps présent. En parallèle de sa vie professionnelle, elle a toujours gardé un instinct d’exploration, une envie d’ailleurs… Gravir des sommets dans les Alpes, naviguer, découvrir le Japon, la Nouvelle-Zélande et surtout la mer, toujours plus loin, toujours plus profond. Elle commence l’apnée en Grèce, à l’âge de huit ans, en allant chercher au fond de l’eau des trésors. Membre de l’équipe de France aux championnats du monde d’apnée d’Okinawa en 2010, Kalamata 2011, Nice 2012 et Kalamata en 2013, elle réalise plusieurs records de France en profondeur dont -76 m à Nice en 2012 et devient avec ses coéquipières vice-championne du monde et -72 mètres en immersion libre à Kalamata en 2013. Le 18 décembre 2013, elle atteint un record différent, engagé dans la protection d’un milieu naturel sublime : les cénotes du Yucatan. Ce record du monde, 120 m,  la plus longue distance horizontale parcourue en apnée dans une grotte, lui permet de sensibiliser le public à  la préservation de cet aquifère unique grâce à un film qu’elle a réalisé pour Thalassa. Elle souhaite partager avec vous ses aventures sous-marines et mettre en évidence des milieux naturels aquatiques en péril qu’il faut apprendre à redécouvrir.

Daniel Fiévet

Journaliste

Daniel Fiévet

Journaliste

De formation scientifique, Daniel Fiévet est producteur, animateur, chroniqueur et reporter à Radio France. Sur France Info, il présente la chronique “Info sciences”. Sur France Inter il anime occasionnellement l’émission scientifique “La tête au carré”, émission pour laquelle il a d’abord été chroniqueur et reporter. Il  a également produit et animé les émissions “On verra ça demain” sur le thème du futur et “Le temps d’un bivouac” sur le thème de l’aventure et de l’exploration.

En marge du festival

lundi

14

avril

Festival

WANNA RIDE

RéalisationASHSTUDIO FILMAKERS
Durée4 min.

Maxence Cavalade et François Bon, deux riders Zag, se régalent aux Arcs et à Val d’Isère. François Bon, aka Faf, est l’auteur de nombreuses premières en speedriding comme les Grandes Jorasses ou la face nord de l’Eiger, il est l’un des précurseurs mondiaux de cette discipline.

mardi

15

avril

Luc Jacquet

Il était une foret

RéalisationLuc Jacquet
Durée78 min.

Cette      séance    est réservée aux élèves du collège de Bourg Saint Maurice et de l’école primaire de Val d’Isère. Pour la première fois, une forêt tropicale va naître sous nos yeux. Ce film synthétise une gigantesque    somme de savoirs acquise pendant des siècles. De la première pousse de la forêt pionnière au développement des  liens entre plantes et animaux, ce ne sont pas moins de sept siècles qui vont s’écouler sous nos yeux. Depuis des années, Luc Jacquet filme la nature et le monde animalier, pour émouvoir et émerveiller les spectateurs à travers des histoires uniques et passionnantes. Sa rencontre avec le botaniste Francis Hallé a donné naissance à ce film patrimoine sur les forêts tropicales primaires, un des enjeux écologiques majeurs, véritables poumons verts garants de la vie sur Terre.

mercredi

16

avril

Jean Thomas Renaud

Hôtel Aigle des neiges

Un drône dans la Savane

RéalisationJEAN-THOMAS RENAUD
Durée52 min.

« Un Drone dans la savane » retrace l’aventure hors du commun de deux photographes en quête d’angles nouveaux pour leurs prises de vues animalières. A l’aide d’une curieuse machine volante, Michel Denis-Huot et Jean-Luc Fornier tentent de réaliser des images éton- nantes dans les plus grandes réserves du Kenya.

Animation découverte SUN TRIP

Mardi 15 avril à partir de 14h30 - Place Margherio

Le Sun trip s’est donné rendez-vous à Val d’Isère ! Venez découvrir et tester les vélos solaires des aventuriers de cette traversée de l’Asie centrale.

Démonstration et initiation « Bivouac »

Jeudi 17 avril de 10h a 12h - Centre aquasportif

Les grimpeurs belges Sean, Stéphane et l’explorateur Evrard Wendenbaum viennent partager avec vous leurs expériences du bivouac en paroi. Au programme, initia- tion au bloc avec Yannick, notre moniteur d’escalade et atelier « bivouac » avec les belges, vous saurez tout sur les secrets de la vie à flanc de rocher !

Inscriptions gratuites à l’Office du Tourisme à partir du vendredi 11 avril dans la limite des places disponibles.

Expositions photos – Centre des Congrès

SCANDINAVIE, L'APPEL DU NORD

PHOTOGRAPHE - Vincent Munier

A travers des photo- graphies grands for- mats, venez découvrir ces animaux emblé- matiques des terres scandinaves : les

rennes et les bœufs musqués. Vincent Munier vit dans les Vosges, sa terre d’origine. Passionné par les grands espaces sauvages, il a choisi la photographie pour expri- mer ses rêves, ses émotions et ses rencontres. Influencé par certains photographes et peintres japonais, il est de plus en plus adepte de l’art minimaliste. Les rencontres qu’il réalise dans des paysages de froideur désertique sont le reflet d’une quête de solitude, sur les défis qu’un homme peut vivre face à la nature et à lui-même. Il a été primé trois fois dans le cadre du BBC Wildlife Photogra- pher of the Year, le concours plus prestigieux en photo- graphie de nature.

Gombessa, rencontre avec le cœlacanthe

PHOTOGRAPHE - Laurent Ballesta

Le biologiste marin et photographe natura- liste montpelliérain, Laurent Ballesta, nous dévoile ici des photographies inédites de l’animal mythique et de son écosystème inconnu à tra- vers cette exposition qui révèlera les secrets de cette in- croyable expédition en Afrique du Sud. A découvrir éga- lement, l’équipement technique complet du plongeur autonome pour les explorations à plus de 120 mètres de profondeur. grandeur nature ! Pendant toute la durée du festival, retrouvez le géant mystérieux des profon- deurs avec l’empreinte du cœlacanthe en taille réelle.

PHOTOGRAPHIES D'AVENTURE

PHOTOGRAPHE - Evrard Wendenbaum

A travers une sélection d’une vingtaine d’images, le photographe et explorateur Evrard Wendenbaum vous emmène en Chine, en Algérie, en Inde, au Venezuela, en Indonésie, au Pakistan, en Argentine, à Madagascar mais aussi en Suisse et en France à la découverte de notre pla- nète sous un angle inédit : celui de l’aventure sous toutes ses formes. Canyoning, packrafting, escalade, ski, spé- léologie, highline, kayak de mer, buggy Kite, autant de disciplines pour parcourir le monde en liberté.

Sylvain Tesson

S’abandonner à vivre

Éditions Galimard 

Devant les coups du sort il n’y a pas trente choix possibles. Soit on lutte, on se démène et l’on fait comme la guêpe dans un verre de vin. Soit on s’abandonne à vivre. C’est le choix  des héros de ces nouvelles. Ils sont marins, amants,  guerriers, artistes, pervers ou voyageurs, ils vivent à Paris, Zermatt ou riga, en Afghanistan, en Yakoutie, au Sahara. et ils auraient mieux fait de rester au lit.

Luc Jacquet & Francis Halle

il était une forêt

Editions Actes Sud

Avec son nouveau film, Il était une forêt, Luc Jacquet nous emmène dans un extraordinaire voyage au plus profond de la forêt tropicale, au cœur de la vie. Pour la première fois, une forêt tropicale naît sous nos yeux. De la première pousse à l’épanouissement des arbres géants de la canopée en passant par le développement des liens cachés entre plantes et animaux, ce ne sont pas moins de sept siècles qui vont s’écouler. Il était une forêt offre une plongée exceptionnelle dans ce monde sauvage resté dans son état originel, en parfait équilibre, où chaque organisme – du plus petit au plus grand – joue un rôle essentiel. Le livre du même nom complète intelligemment le film en donnant des informations essentielles sur chaque être vivant, animal ou végétal, qui rend la forêt tropicale magique, sensorielle, foisonnante. richement illustré, Il était une forêt est un voyage quasi initiatique où le lecteur découvre un univers incroyable, grouillant de vie, de ses sous-bois à la cime de ses plus grands arbres.

Vincent Munier

Solitudes I & II

Ces    deux    ouvrages    bilingues    (français    et   anglais) présentent le travail du photographe Vincent Munier dans un format original : un tome vertical, l’autre horizontal. Ombres animales et portraits tout en finesse, silhouettes mouvantes dans la brume et bêtes camouflées donnent vie à  ces  deux  rêveries  sur  le  papier. Deux  livres complémentaires  qui   composent   un   éclatant tableau des vastes solitudes, sublimé par des pensées poétiques choisies par Matthieu ricard.

Le premier tome monte droit vers le ciel. Le regard est guidé le long des branches, dégringole avec une chute d’eau, tombe avec la neige et suit avec bonheur le dessin du rivage ou le contour des pierres.

Le second tome caresse la  terre.  L’horizon,  architecte  de chaque image, invite le regard à se perdre dans la tempête, à se confondre avec les crêtes des montagnes ou la blancheur de la banquise, et à contempler l’infini.

Laurent Ballesta

Gombessa, rencontre avec le cœlacanthe,

Jamais auparavant, il n’avait été photographié dans son univers. On le croyait disparu depuis 60 millions d’années, lui qui a été le témoin de la sortie des eaux il y a 370 millions d’années.

Parti déjà deux fois à sa poursuite par plus de 120 mètres de profondeur, Laurent Ballesta a rêvé toute sa vie de cette rencontre hors du temps. Après avoir ramené en 2010 les premiers clichés de ce  géant  pacifique  dans son environnement naturel, il a organisé une expédition scientifique en 2013 pour l’étudier, accompagné de scientifiques du Museum national d’Histoire naturelle. Cette mission a permis de réaliser des clichés uniques   de notre ancêtre aquatique et de son écosystème encore jamais illustré. Laurent Ballesta nous livre aujourd’hui  plus de 200 photographies inédites dans un ouvrage où se mêlent carnets d’aventure et anecdotes, explications pédagogiques et confessions d’une passion enfin consumée à la poursuite de son graal personnel

Retour en images